Contact    |    024 441 31 27
ASTN » Le blog » Les plantes et leurs bienfaits » Les fleurs comestibles

Les fleurs comestibles

Les plantes comestibles
Assurez-vous que les fleurs ont été cultivées pour cela. Les mieux sont celles de votre jardin pour autant que vous n’ayez pas mis d’engrais chimiques ou fait des traitements qui soient toxiques.

La cueillette des fleurs comestibles

La cueillette des fleurs comestibles s’effectue par temps sec, le matin alors que la rosée s’est juste évaporée, mais avant que le soleil ne soit trop chaud pour permettre le dégagement des principes aromatiques.
Prélevez les fleurs délicatement, en évitant de toucher les pétales. Sauf exceptions, seuls les boutons ou les fleurs légèrement ouvertes valent la peine d’être consommés. Trop épanouies, elles perdent leur goût.

La préparation

Un lavage rapide à l’eau claire les débarrasse des poussières et des insectes cachés. Egouttez-les ensuite sur un torchon ou sur du papier de cuisine.
Ôtez soigneusement les parties vertes, tiges et sépales, les pistils et les étamines. Certaines fleurs se consomment entières, d’autres n’offrent que leurs pétales ; dans ce cas, il est préférable de les détacher à la dernière minute, de manière à ce qu’elles n’aient pas le temps de se faner.

Comment les consommer ?

Il est d’ailleurs vivement conseillé, dans un premier temps, de ne consommer que les pétales et en quantité parcimonieuse, à la manière des herbes aromatiques. Certaines fleurs se prêtent à la décoction. Elles s’utilisent fraîches, ou sèches pour certains usages, en infusion pour parfumer les jus ou les sirops : jasmin, fleur de romarin, pétales de roses… Le plus grand nombre de fleurs comestibles s’utilisent en salade. Délicates de goût, colorées et décoratives, elles se consomment crues, entières ou non : rose trémière, pissenlit, fleurs de bourrache, de reine des prés, de moutarde… Quelques fleurs se préparent à la manière de légumes et supportent une cuisson : fleurs de courgettes en beignets ou farcies, pissenlits sautés au beurre… D’autres ont la délicate mission des épices, pour aromatiser les compotes (lavande) ou pour accompagner les fromages (fleurs d’origan), les viandes (fleurs de thym) ou les poissons (fleurs de fenouil).
 
 
Dans le prochain article, nous vous donnerons quelques recettes à réaliser avec les fleurs comestibles.
 
Découvrez également notre article sur l’ail des ours, à récolter au printemps.
Partagez cet article sur :

Quelques mots sur l'auteur :

Pascale Thommen

Directrice de l'Académie Suisse des Thérapies Naturelles et passionnée par les médecines complémentaires, Pascale Thommen donne des cours depuis 30 ans dans le domaine de la naturopathie, huiles essentielles, massages et cosmétiques Naturelles. Elle donne également des consultations et des soins pour le bien-être au cabinet Naturellement Vôtre à Orbe.


Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PROCHAIN ATELIER MAGNÉTISME CURATIF

Samedi 08 et 22 septembre
Infos & Inscriptions