Contact    |    024 441 31 27
ASTN » Le blog » Conseils » Nos conseils contre les tiques

Nos conseils contre les tiques

Nos conseils contre les tiques

La période de grande activité des tiques se situe entre avril et juin ainsi que de septembre à octobre, durant les saisons humides et chaudes.

Les différents types de tiques

La borreliose de Lyme et la méningo-encéphalite verno-estivale sont des maladies pouvant être transmises par l’ixode ricin, une petite variété de tiques suceuses de sang. Mais, toutes les tiques ne sont pas infectées et toutes les morsures de tiques infectées ne conduisent pas forcément à une maladie.

Parmis plus de 800 variétés de tiques, l’ixode ricin (ixodes ricinus) joue le rôle le plus important dans la transmission de maladies. Il fait partie des acariens et se retrouve dans toutes les forêts de feuillus, aux bords des forêts, le long des sentiers forestiers et dans les lisières en dessous de 1000 à 1200m. Dans ces endroits, il attend patiemment dans l’herbe et sur des branches basses l’arrivée d’une proie. Si nécessaire, la femelle adulte de l’ixode peut jeûner durant une année jusqu’à ce qu’elle rencontre une victime. Durant sa vie, elle ne prend qu’un seul repas sanguin ; puis suivent la maturation et la ponte des œufs.

Les maladies pouvant être transmises par les tiques

La borréliose de Lyme

Dans l’ensemble du territoire de propagation, entre 5 et 50% des ixodes sont contaminés par l’agent pathogène de la borréliose de Lyme. Les agents de la maladie sont des bactéries (particulièrement Borrélia burgdoferi) pouvant provoquer des maladies de la peau, du système nerveux du cœur et des articulations. La piqûre de tiques infectés par la borrélia provoque une infection chez une minorité de personnes seulement. Cette maladie débute souvent à l’endroit de la piqûre même, mais également à une autre partie du corps, par une forte rougeur de la peau avec un centre un peu pâle. La fièvre, la fatigue, ainsi que des maux de tête, des douleurs aux articulations et aux muscles peuvent être d’autres symptômes. Si un traitement médical n’intervient pas à ce moment, d’autres organes peuvent être atteints par la maladie. Des inflammations douloureuses des nerfs des bras et des jambes, ainsi que des paralysies, en particulier des muscles du visage, en sont quelques exemples. Le muscle cardiaque peut également être atteint par une inflammation.

Quelques mois après la piqûre par la tique, des inflammations peuvent se manifester, notamment aux articulations des genoux.

 

La méningo-encéphalite verno-estivale

Contrairement à la Borréliose de Lyme, l’agent pathogène de la méningo-encéphalite verno-estivale (abrégée MEVE) ne se présente que dans les régions clairement délimitées. Dans ces foyers naturels, moins de 1% des tiques sont infectées.

L’agent de la maladie n’est pas une bactérie, mais un virus provoquant une maladie de l’enveloppe du cerveau et du cerveau même. Généralement, une semaine après la piqûre de la tique apparaissent fièvre, maux de tête et des articulations, ainsi que des troubles gastro-intestinaux. Par la suite, une méningite accompagnée d’une forte fièvre, de violents maux de tête et une contracture de la nuque peuvent se développer. Dans des cas graves, le cerveau peut également être atteint ; troubles psychiques, paralysies et perturbations du langage en sont les suites possibles.

Normalement, ces signes maladifs régressent après 10 jours. La persistance de séquelles est rare et des cas mortels n’ont plus été constatés depuis 1984.

 

Que faire contre une piqûre de tique ?

Lorsqu’on découvre une tique, il est recommandé de l’éliminer sans délai à l’aide d’une pince à tique ou d’une pince à épiler, on peut mettre avant un peu de beurre, la tique s’enlèvera mieux. Désinfecter la piqûre. Si la tique n’a pas pu être entièrement éliminée, consultez un médecin. Notez le jour de la piqûre et surveillez son évolution. Il en va de même pour votre animal.

Concernant la vaccination nous vous conseillons d’aller sur le site ci-après : http://www.infovaccins.ch/index.php/vaccins/les-meningites/encephalite-a-tiques-fsme

Ce qui est important c’est de savoir qu’il n’y a pas de vaccination pour la Borréliose de Lyme.

 

Protection contre les tiques

Pour vous protéger, nous vous proposons un spray 100% naturel contenant des huiles essentielles. Il peut-être entre autre utilisé autant pour les enfants que pour les chiens.

Il protège également contre les puces et les poux.

Pour l’obtenir contactez-nous par email avec toutes vos coordonnées :

 

Découvrez également nos recettes pour débuter le printemps.

Partagez cet article sur :

Quelques mots sur l'auteur :

Pascale Thommen

Directrice de l'Académie Suisse des Thérapies Naturelles et passionnée par les médecines complémentaires, Pascale Thommen donne des cours depuis 30 ans dans le domaine de la naturopathie, huiles essentielles, massages et cosmétiques Naturelles. Elle donne également des consultations et des soins pour le bien-être au cabinet Naturellement Vôtre à Orbe.


Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *